Sélectionner une page

Ubuntu 11.04, the Natty Narwhal

La nouvelle version d’Ubuntu a enfin été releasée ! Voici quelques-unes de mes premières réactions.

Natty Narwhal ou Narwhal chic, est la dernière version d’Ubuntu. Comme son nom de version l’indique, elle est sortie en avril 2011 (11.04), et est normalement la 14ème version (‘n’ est la 14ème lettre).

Nouveautés

Entre autres changements majeurs, on passe notamment à un « nouvel » environnement de bureau, qui est Unity. Cela a été une petite révolution pour moi, qui suis un adepte de Gnome depuis le début. J’aime assez cet environnement, qui devient plus mature au fil du temps. Cela ressemble encore à Gnome, mais il y a quelques touches de MacOS, et le mélange est vraiment facile à utiliser, à personnaliser, pratique, et par-dessus tout, permet de limiter les informations et barres de tâches inutiles autour de l’écran. Bref, je suis fan !

Exemple d'interface de Unity

Au niveau des applications présentes par défaut, il n’y a pas eu de grand changement, mais depuis que l’environnement est géré par Unity, j’ai un peu plus de peine à m’y retrouver. Pour permettre d’être plus efficace, j’ai agrémenté mon « Unity Launcher » (la barre de lanceurs à gauche) de quelques lanceurs… Avec un appui court sur la touche « Windows » (ou « Super »), on ouvre un menu nous permettant de rechercher parmi les applications, fichiers ou dossiers présents sur l’ordinateur. Ensuite, après avoir trouvé l’application à rajouter au lanceur, il suffit de déplacer l’icône sur la barre, et voilà 🙂

Les raccourcis à l’honneur

Il est à noter qu’un appui long sur la touche « Super » nous permet de faire apparaître le Launcher avec un numéro ou une lettre sur chacune des icônes. Vous devinez à quoi cela va nous servir ? Hé oui, Unity l’a fait, une liste de raccourcis clavier super utile ! On clique donc sur le chiffre ou la lettre de l’application désirée (en maintenant la touche « Super » enfoncée) et notre programme apparaît illico ! C’est pas beau, tout ça ?

Conclusion

Je pense pouvoir dire que cette release est vraiment aboutie et devrait satisfaire la plupart d’entre nous. Cependant, je ne la conseillerai peut-être pas aux débutants venant de Windows (auxquels je conseille en général Gnome), car ils perdraient trop de temps à apprendre la logique de fonctionnement de cet environnement. Pour les autres débutants, cela devrait les préparer au mieux aux environnements du futur, qui vont, selon moi, adhérer aux principes d’Unity.

Les principes d’Unity en quelques mots ?

  • Meilleure utilisation de l’espace de travail
  • Performance, rapidité et stabilité
  • Utilisation précoce et aisée des raccourcis-clavier
  • Approche simple pour accéder aux lanceurs et documents
  • Logique de l »‘écran tactile »

Voilà ! J’espère que ceci aura fini de vous convaincre que GNU/Linux, finalement, c’est pas si mal, et que pour un ordinateur personnel, on n’a pas besoin d’un OS à 150 balles qui plante tout le temps et fait des trucs dans votre dos 🙂 Trololo !


Liens utiles :

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *