Sélectionner une page

Un serveur NAS

Quelques pistes et explications pour choisir un moyen de stockage sur le réseau en connaissance de cause

Après quelques années d’utilisation de mes outils informatiques, il se trouve que j’avais beaucoup de fichiers de travail assez lourds répartis sur toutes mes machines et disques durs externes (et peut-être quelques films et chansons). Ce n’était pas très pratique pour travailler, aussi j’ai décidé de m’offrir les moyens de rationaliser le tout. Voyons d’abord quelques explications, puis je vous expliquerai mon choix définitif.

Quelques définitions (merci Wiki)

  • Serveur : un serveur est un dispositif informatique matériel et/ou logiciel qui offre des services à différents clients, tels que partage de fichiers ou d’imprimante, stockage d’une base de données, ou d’un site web, etc…
  • Stockage : action de stocker des informations électroniques sur un dispositif.
  • Routeur : un équipement informatique faisant transiter l’information d’une interface réseau vers une autre, par exemple votre freebox ou machin-avec-les-antennes qui relie vos ordinateurs à « internet ».
  • Réseau (local) : un ensemble d’ordinateurs géographiquement distants et interconnectés, par exemple Internet. On dit que le réseau est local lorsqu’on considère un ensemble de machines reliées au même routeur.
  • Serveur de stockage en réseau (ou NAS, de network attached storage) : un serveur de fichiers autonome et relié à un réseau, dont la principale fonction est le stockage de données en un volume centralisé pour les utilisateurs dudit réseau.
  • RAID (Redundant Array of Independent (or inexpensive) Disks) : le mot RAID désigne les techniques permettant de répartir des données sur plusieurs disques durs afin d’améliorer soit la tolérance aux pannes, soit la sécurité, soit les performances de l’ensemble, ou une répartition de tout cela. Il en existe donc plusieurs types, qui sont identifiés par des chiffres : RAID0, RAID1, RAID5, RAID1+0, …

Pourquoi un serveur, au lieu de rajouter un disque dans ma machine ?

Cette question arrive en général assez vite dans la discussion. Well, comme d’habitude, tout dépend de ce que vous voulez faire ! Un serveur offre une quantité d’avantages non-négligeables par rapport au rajout d’un disque dur dans un PC existant. Par exemple le partage facilité de (gros) fichiers sur votre réseau local, la sécurisation de vos données par la redondance (cf. plus bas), la centralisation et l’organisation de vos données, l’administration facilitée des droits et partages, la création d’un serveur web, la surveillance et l’enregistrement de vidéos, …

Considérer la vitesse de son réseau local

Bien sûr, avoir un serveur NAS nous fait soudain remarquer que nous avons un réseau local très lent. C’est pourquoi il vous faut considérer le passage à l’ethernet Gigabit (filaire), éventuellement au WiFi 802.11n. Cela peut-être fait généralement en changeant son routeur pour une version plus récente. Pensez à demander conseil autour de vous, et méfiez-vous des vendeurs 😉 De plus, google est votre ami !

Le choix d’un serveur NAS

Maintenant que vous savez de quoi je parle, je peux vous expliquer quels types de choix vous pouvez faire, lorsque vous voulez un serveur NAS :

  • Type de serveur : de partage de fichier ou d’imprimante, web, de téléchargement, …
  • Taille et consommation du serveur : PC normal ou machine dédiée (NAS)
  • Coût de la machine : quelle marque, combien de disques, …
  • Compatibilité : pourrais-je vois mes films sur ma TV, écouter ma musique sur ma radio, … (DLNA)

Etant étudiant, le prix était pour moi un argument primaire. Cependant, comme je possède des données que je ne peux pas perdre, la sécurité était tout aussi importante. Finalement, la consommation électrique ne joue plus un grand rôle, car tous les serveurs NAS dédiés fonctionnent avec moins de courant qu’il n’est nécessaire pour un laptop. Je me suis assez vite intéressé au leader du marché : Synology. Les prix sont bas, le système d’exploitation du NAS est super-convivial et facile à prendre en main, et les machines ont un certain style. De plus, il est possible de prendre des serveurs avec plusieurs emplacements disques pour faire de la redondance (RAID).

Quelques exemples de NAS pour différents usages


Server NAS Synology DS110jSynology DS110j
Un bon début pour s’amuser et bénéficier des fonctions de base, mais ça s’arrête là. Pas de RAID, place que pour un seul disque.

 

 


Server NAS Synology DS411jSynology DS411j
Mon choix s’est porté sur celui-ci. Bons compromis entre le prix et ce que je voulais en faire. Possibilité de faire du RAID (4 emplacements disques), et naturellement compatible avec ma télé grâce à la certification DLNA. Probablement celui que je vous recommanderais…


Server NAS Synology DS411Synology DS411
Voici le modèle de compétition, avec un intérêt porté sur la fiabilité du matériel et le temps de réponse minimal. Bien sûr, il ne permet pas de visionner de films sur sa TV, car il est plutôt pensé pour les indépendants/PME.

J’espère que cet article aura su « éclairer vos lanternes » 🙂

 


Server NAS Western DigitalEDIT (04.11.2011) : Un ami informaticien m’a recommandé un autre modèle de chez Western Digital, le WESTERN DIGITAL ShareSpace (WDA4NC40000E), qui a moins d’options de configuration que les Synology. Il ne comporte notamment pas la capacité DLNA. Cependant pour les besoins de sauvegarde et de partage de fichiers uniquement, il est le compagnon idéal pour les moins riches : c’est en effet le moins cher de Suisse à avoir 4 baies pour le moment. Cependant la puissance du processeur est un tout petit peu moins bonne comparé aux Synology, mais si on a un réseau local comprenant 3-4 machines ou moins, c’est largement suffisant. (La puissance processeur est utilisée notamment durant la copie d’informations sur le serveur, pour calculer les bits de parité dans la grappe en RAID5.)

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *