Sélectionner une page

Traduction d’un plugin WordPress avec Poedit

Voici comment on devient contributeur dans le monde d’aujourd’hui !

J’ai récemment installé sur mon WordPress un plugin dont le créateur est Iranien, et parle le perse. Le plugin avait déjà été traduit dans une dizaine de langues, seulement la traduction française pêchait quelque peu, avec quelques fautes d’orthographe et quelques parties encore en anglais.

Comme cet état de choses me dérangeait, j’ai contacté le créateur du plugin qui m’a tout de suite dirigé vers Poedit, un logiciel d’aide à la traduction open-source, et m’a fourni les fichiers nécessaires à la traduction de l’anglais vers le français.

La prise en main du logiciel Poedit s’est faite sans anicroche, puisqu’il est très intuitif, multi-plateforme, et plutôt bien fait :

Screenshot de Poedit sous un OS GNU/Linux

Une colonne avec les mots à traduire à gauche, et une colonne avec la traduction à droite. L’édition de la traduction se fait dans les champs du bas. Une fonction assez utile permet de voir l’avancement de la traduction du fichier tout en bas à gauche.

Du point de vue des fichiers créés/manipulés par Poedit, on en trouve deux sortes, allant souvent de pair : un fichier texte *.po et un fichier *.mo (binaire).

  • Le fichier *.po contient une liste des chaînes à traduire, dans les deux langues, ainsi que pour chacune des chaînes, la référence de sa position dans le programme/article à traduire. En en-tête de fichier, on trouve les références du texte qu’on est en train de traduire, à quel projet il appartient, etc. On y trouve aussi le nom des/du traducteur(s) et les versions. On peut finalement y configurer une variable d’environnement pour indiquer à Poedit où se trouve le programme qu’on est en train de traduire, afin d’y localiser les chaînes en cours de traduction. (Mais je recommande d’utiliser l’interface graphique créée à cet effet, qu’on retrouve dans le menu Catalogue -> Configuration… 🙂 )
  • le fichier binaire *.mo est généré par Poedit et contient toutes les traductions présentes dans le fichier *.po. Il est notablement plus petit et donc plus facile à parcourir pour un ordinateur. Il se retrouvera également dans le dossier de votre plugin/application, pour faire bénéficier le maximum de personne du confort de leur langue maternelle.

Sources

4 Commentaires

  1. Nicolas

    Effectivement, c’est une belle collection de bons articles.
    Merci Hervé pour ton input !

    Réponse
  2. summ3r

    Bonjour,

    Si vous êtes intéressés de traduire logiciels pour Internet, pour PC, pour mobiles ou tout autre type de logiciels, je vous recommandons chaleureusement le nouvel instrument numérique ”l10n” que mon équipe a récemment créé – et qui a toutes les chances de rendre vos activités de bureau bien plus faciles et rapides.

    http://poeditor.com/

    POEditor est intuitif, basé sur travail en collaboration. Il comprend de nombreuses fonctions qui puissent vous soutenir lors du processus de gestion de traductions, que vous pourriez découvrir sur notre page Internet.Vous pouvez importer depuis multiples types de fichiers de localisation (pot, po, xls, xlsx, strings, xml, resx, properties) ou se servir directement de notre REST API.

    N’hésitez pas de l’essayer et/ou le proposer aux développeurs ou, en général, a ceux qui en seraient intéressés.

    Réponse
  3. Nicolas

    Bonjour summ3r,
    Effectivement votre web-application semble fort utile et bien réalisée. Je n’en ai pas l’intérêt pour le moment, mais je m’enregistrerai quand le besoin s’en fera sentir !

    Pensez-vous ajouter à votre site une page de présentation des membres de l’équipe derrière le produit ? J’aime beaucoup ce genre de petit plus, et cela me donne plus confiance dans un produit, en général.

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *